mardi 24 mai 2016

Action Tunisie, dans le cadre de l'IDAHO

Avec un peu de retard, mais n'hésitez pas à faire l'action malgré tout ;)

TUNISIE : L’HOMOSEXUALITÉ TOUJOURS CONDAMNÉE
En Tunisie, l’homosexualité est passible de trois ans de prison selon l’article 230 du code pénal (voir notre rapport sur le sujet). 
En décembre 2015, 6 hommes ont été condamnés à trois ans d’emprisonnement et 5 ans de bannissement de leur lieu de résidence pour relations homosexuelles. 
C’est dire à quel point l’homosexualité est taboue et considérée comme une atteinte aux bonnes mœurs.
Les minorités sexuelles LGBT (lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenres) n’ont pas d’autre choix : elles doivent cacher leur orientation sexuelle, ou leur identité de genre, y compris à  leurs proches. 
En cas de violence homophobe, la police ne les protège pas, bien au contraire.
Conséquence : peu de victimes ose porter plainte de peur d’être traînée en justice et harcelée par la police.
La protection de ces minorités contre la violence et la discrimination passe par une révision en profondeur du Code pénal. Les relations consenties entre personnes de même sexe doivent être dépénalisées.. 

Pour en savoir plus, pour avoir accès au rapport amnesty sur l'homophobie en Tunisie, cliquez ici

Aucun commentaire:

Publier un commentaire