vendredi 8 novembre 2019

AUCUN PAYS N'EST SUR POUR LES LGBTI

Non aux expulsions des personnes LGBTI
dans les pays où elles sont persécutées
La loi Asile et immigration 2018 a revu la définition des pays d’origine dits « sûrs », en ajoutant expressément les persécutions fondées sur l’orientation sexuelle ou l’expression de genre parmi les critères que l’Ofpra doit prendre en compte.
À l’issue de la saisine du conseil d’administration de l’Ofpra par l’Ardhis et d’autres associations de défense des droits des personnes LGBTI, la liste des pays soi-disant « sûrs » est restée identique. L’Ardhis avait soumis à l’examen du conseil d’administration de nombreux documents et décisions qui montrent que les personnes originaires de ces pays obtiennent l’asile et que considérer a priori ces pays comme « sûrs » est illégitime. Cela porte une atteinte grave à leurs droits, notamment à un recours effectif en cas de rejet de leur demande d’asile en première instance et autorise leur expulsion, avant le terme de leur demande d'asile.
Pour en savoir plus :
https://huit.re/oXx8nFuu  

Aucun commentaire:

Publier un commentaire