mercredi 26 janvier 2011

Action Urgente: Honduras, un défenseur des droits LGBT en danger...

Alexander David Sánchez Álvarez, défenseur des droits humains, a été menacé à deux reprises
par des inconnus armés la semaine dernière. Amnesty International pense qu’il est pris pour
cible en raison de son travail de défense des droits humains en faveur des LGBT et que sa vie
est en danger.

Le 14 janvier, Alexander David Sánchez Álvarez, infirmier et militant en faveur des droits des
lesbiennes, des gays et des personnes bisexuelles et transgenres (LGBT), se trouvait avec
d’autres militants devant les locaux du Colectivo Violeta, organisation de défense des LGBT,
lorsqu’une voiture blanche immatriculée PCC1964 s’est arrêtée à côté d’eux. Un homme est
sorti du véhicule, s’est avancé vers Alexander Álvarez et a sorti un pistolet qu’il a pointé vers lui
et son ami en disant : « Vous êtes ceux qui nous manquent ». Alexander Álvarez et son ami ont
signalé l’incident au poste de police le plus proche.

Le 19 janvier, Alexander Álvarez se rendait à pied au Centre de prévention, de traitement et de
réadaptation pour les victimes de torture et leur famille (CPTRT), où il travaille en tant
qu’infirmier. Il traversait la rue non loin des locaux du centre, lorsque deux hommes à moto se
sont approchés. Alors qu’ils le dépassaient, l’un des deux hommes l’a frappé au visage avec
une arme, le blessant sous l’œil droit. Ils se sont rapidement enfuis. Alexander Álvarez a
signalé cet incident le jour même au procureur spécial chargé des droits humains. Aucune
protection ne lui a été offerte en dépit des inquiétudes pour sa sécurité.

Alexander Álvarez est un militant actif au sein de la communauté LGBT, travaillant et faisant
du bénévolat pour plusieurs organisations de défense des LGBT et des droits humains. Il a
également participé aux mouvements de protestation contre le coup d’état du 28 juin 2009.
Selon des organisations locales, trois personnes appartenant à la communauté LGBT ont été
tuées rien que depuis le 7 janvier. Des ONG honduriennes ont rassemblé des informations sur
le meurtre de 11 lesbiennes, gays, bisexuels ou transgenres (LGBT) l’année dernière. Le
20 janvier 2011, la Commission interaméricaine des droits de l’homme a fait part de sa
« grande inquiétude concernant les graves menaces, les actes de violence et les meurtres dont
sont victimes des membres de la communauté transgenre au Honduras, notamment le nombre
croissant d’homicides de membres de la communauté LGBT ». En décembre 2009,
Walter Trochez, militant LGBT, a été tué après avoir reçu plusieurs menaces ; on avait déjà
attenté à sa vie précédemment.

Plus d'informations sur l'action: cliquer ici

Aucun commentaire:

Publier un commentaire