mercredi 16 février 2011

Action Urgente Bahreïn



BAHREÏN : DEUX CENTS PERSONNES ARRÊTÉES APRÈS UNE FÊTE

Au moins 200 personnes sont détenues dans un lieu inconnu à Bahreïn. Elles ont toutes participé à ce que certains médias locaux ont appelé une « fête gay ». Selon les médias, nombre des participants à cette fête étaient « gays » et ont commis des actes relevant d’un « comportement immoral », bien qu’aucune charge n’ait été officiellement retenue contre ces personnes.

Selon certains médias, au moins 200 personnes ont été arrêtées par la police le 2 février alors qu’elles participaient à une fête au Hidd Sports Club de Muharraq, à Bahreïn. Au milieu de la nuit, la police a fait une descente dans la salle de réception, après que des voisins se furent plaints du bruit. Des médias locaux ont affirmé que certains des participants consommaient de l’alcool tandis que d’autres portaient des vêtements de femmes, alors qu’il s’agissait bien d’hommes.

Le lieu de détention des personnes arrêtées cette nuit-là n’a pas été révélé. Certains médias ont indiqué que ces personnes étaient accusées d’actes relevant d’un « comportement immoral ». Amnesty International sait que l’affaire a été transférée au parquet afin que l’acte d’inculpation soit dressé. Nombre des personnes concernées seraient originaires du Golfe et d’autres pays arabes.

Amnesty International ignore encore sur quels éléments sont fondées les accusations de « comportement immoral ». Si certaines des personnes en question sont détenues en raison de leur orientation sexuelle ou de leur identité de genre présumée, l’organisation demande leur libération immédiate car elle les considère comme des prisonniers d’opinion. Le droit de ne pas être victime d’une discrimination basée sur le sexe, y compris l’orientation sexuelle, est inscrit dans des traités internationaux, notamment le Pacte international relatif aux droits civils et politiques (PIDCP), auquel Bahreïn est partie.

Tous les détails sur cette action: ici
Un modèle de lettre à envoyer: ici

Aucun commentaire:

Publier un commentaire