vendredi 26 juillet 2013

Action urgente Haiti


ACTION URGENTE

DES MILITANTS LGBTI EN DANGER EN HAÏTI

Des militants de Kouraj, association qui défend les droits des personnes lesbiennes, gays,
bisexuelles, transgenres et intersexuées (LGBTI) en Haïti, ont reçu des menaces en raison de leur
travail. Il semble que ces menaces aient un lien avec la marche contre l'« homosexualité en
Haïti », prévue le 26 juillet.

La Coalition haïtienne des organisations religieuses et morales a appelé publiquement à défiler contre
l'homosexualité et la menace que représente l'expansion des droits des personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenres et intersexuées (LGBTI) dans le pays. Depuis que cet appel a été lancé le 26 juin, Kouraj, organisation haïtienne qui œuvre à sensibiliser la population aux droits des LGBTI et à susciter un débat public sur la condamnation sociale dont fait l'objet l'homosexualité en Haïti, a commencé à recevoir des menaces. Des brochures ont été déposées dans ses locaux à Port-au-Prince, la capitale haïtienne, avertissant l'organisation qu'elle devrait cesser ses activités ; l'un des messages disait par exemple : « Pas besoin de groupes comme Kouraj en Haïti ». 

Charlot Jeudy, président de Kouraj, était visé dans certains de ces messages. Sur l'un des prospectus déposés dans les locaux de Kouraj, on pouvait lire : « Si Charlot ne ferme pas sa gueule, on va lui fermer. » Il a également reçu des appels anonymes accusant les homosexuels d'être la source des problèmes en Haïti, notamment du tremblement de terre de 2010 qui a ravagé l'île et tué 200 000 personnes. Charlot Jeudy a aussi reçu des menaces sur sa page Facebook. 

Craignant pour leur sécurité, les militants de Kouraj ont décidé de fermer leur bureau. Ils se sentent de plus en plus menacés au fur et à mesure qu'approche la manifestation, prévue le 26 juillet. 

Comment agir? Cliquez ici
Pour les modèles de lettre, cliquez ici

Aucun commentaire:

Publier un commentaire