lundi 21 octobre 2013

Action Bulgarie


Monsieur le Ministre,Chacun a le droit de jouir de ses droits humains, parmi lesquels celui de ne pas subir de discriminations au motif de son orientation sexuelle ou de son identité de genre. Ce droit humain est clairement défini dans les textes relatifs aux droits humains du droit international et du droit national auxquels la Bulgarie est partie et qu’elle doit de ce fait respecter.En Bulgarie, les personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenres et intersexes (LGBTI) sont prises pour cibles en raison de leur orientation sexuelle ou leur identité de genre réelle ou perçue. Les crimes de haine à caractère homophobe ou transphobe sont une forme grave de discrimination. Néanmoins, la législation bulgare n’offre aucune protection contre de tels crimes, qui, souvent, ne font l’objet ni d’une enquête ni de poursuites suffisantes.Je vous exhorte à faire en sorte que l’orientation sexuelle et l’identité de genre, ainsi que d’autres motifs interdits de discriminations tels que le handicap, figurent dans le nouveau Code pénal en tant que motifs caractérisant un crime de haine.

Signer la pétition: cliquez iciPour plus d'information sur cette action, cliquez iciL'article qui avait été fait fin septembre ce sujet à la date anniversaire du meurtre de Mihail, victime d'un crime de haine dont l'affaire est toujours au point mort. http://livewire.amnesty.org/fr/2013/10/03/cinq-ans-apres-en-memoire-de-mihail/


Aucun commentaire:

Publier un commentaire