samedi 30 décembre 2017

Action urgente Russie

FÉDÉRATION DE RUSSIE : LES AUTORITÉS EMPÊCHENT LA LIBÉRATION D’UN MILITANT

Les autorités russes continuent d’empêcher la libération d’Ali Ferouz, militant et journaliste.

Le 21 novembre, le tribunal de l’arrondissement de Basmanni, à Moscou, a imposé une amende de 5 000 roubles à Ali Ferouz pour travail illégal et a maintenu la décision d’expulser le militant vers l’Ouzbékistan, où il risquerait d’être victime de violations des droits humains.

Selon le droit international ainsi que les termes d’un accord négocié avec les autorités, Khoudoberdi
Nourmatov, militant ouzbek et correspondant pour le journal Novaïa Gazeta (mieux connu sous le nom d’Ali Ferouz), devrait être immédiatement libéré et pouvoir quitter la Russie pour un pays tiers. Les autorités continuent cependant d’empêcher sa libération. Selon le journal russe Novaya Gazeta, Ali Ferouz a failli être libéré en novembre, à condition qu’un vol soit réservé pour le militant afin qu’il quitte la Russie, à la suite d’un accord négocié par ses avocats avec les autorités. Cependant, le 16 novembre, des agents du Département des migrations ont effectué une fouille imprévue dans le bureau de Moscou de Novaya Gazeta. Le 21 novembre, Ali Ferouz a comparu devant le tribunal de l’arrondissement de Basmanni, à Moscou, et a reçu une amende de 5 000 roubles car il aurait travaillé illégalement pour Novaya Gazeta. Le juge a également maintenu la décision d’expulser Ali Ferouz vers l’Ouzbékistan, dans l’attente de la décision de la Cour européenne des droits de l’homme.

Pour en savoir plus, pour agir, cliquez ici

Aucun commentaire:

Publier un commentaire