jeudi 14 février 2019

Bangladesh : des avancées dans l'enquête sur l'assassinat de Xulhaz Mannan







En avril 2016 sous les yeux de sa mère âgée de 75 ans, Xulhaz Mannan,  35 ans, et un collaborateur qui se trouvait chez lui, ont été tués à la machette.
En 2014, il avait cofondé Roopbann, seul magazine bangladais consacré aux personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenres, intersexuées et queer (LGBTIQ) et lancé la marche annuelle « arc-en-ciel ».
Des initiatives à risques dans un pays où les relations intimes entre personnes de même sexe peuvent être punies par la prison à vie. Ce double meurtre a été revendiqué par Ansar al-Islam, une branche d’al-Qaïda.

En décembre 2017, lors de la campagne "10 jours pour signer", Amnesty International s'est mobilisé pour demander aux autorités de traduire les assassins de Xulhaz Mannan en justice.

Nous venons enfin d'apprendre que l’un des principaux accusés vient d'être arrêté. Quatre personnes ont été arrêtées jusqu'à présent (parmi sept suspects).
Toutefois, l'enquête manque de transparence, nous devons continuer de réclamer justice et veiller à ce que la police rende des comptes à la famille endeuillée de Xulhaz Mannan, qui mérite une explication sur la progression de l'enquête. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire